Bonjour à tous et bienvenue sur le blog de Komorebi pour parler d’un manga policier que toute la maison lis. Aussi étonnant que cela puisse paraître, My Home Hero est une œuvre familiale. Aujourd’hui au programme c’est donc le tome 8 de My Home Hero. N’hésitez pas à me partager votre avis sur cette œuvre, j’en discuterai avec plaisir. Bref, qu’est-ce que c’est et qu’en ai-je pensé ? C’est parti !

Tome 7


28 mai 2020
Naoki Yamakawa/ Masashi Asaki
Kurokawa

C’est notre trésor… je ne la crois pas capable de mourir aussi facilement !

Synopsis

Mon avis : Je vais faire simple. J’adore le personnage Tetsuo qui est suffisamment simple et déterminé pour porter la complexité et les moments durs de l’oeuvre. Ce fût donc particulièrement étrange de voir trois-quatre autres personnages mis en avant mais ce fût vraiment plaisant quand même. Et pour la suite, je vais vraiment spoiler et ce serait dommage pour une série basée sur le scénario et les retournements de situation.

Bref, dès le premier chapitre, le ton est donné, on ne va pas se focaliser uniquement sur notre protagoniste. Nous suivons par contre un membre du clan qui doit tuer ses 3 membres les plus proches pour palier à l’attaque de Tetsuo et de Kyochi il me semble. Vous l’aurez remarqué, mes souvenirs sur cette histoire ne sont pas forcément frais. Pourtant, j’ai trouvé cette introduction vraiment pertinente par les questions que sur pose ce membre sur la marche à suivre. On en apprend un peu plus sur l’organisation du clan et sur les boss qui sont manifestement intraitable vu le fin du chapitre.

Ensuite, nous avons des nouvelles de deux des garçons gravitant autour de Reika depuis la deuxième partie. Le collègue de Reika m’intrigue grandement. Je trouve ça particulièrement intéressant et malin de créer un personnage aussi fan des histoires de Tetsuo et aussi intelligent. Il me semble être un sacré électron libre vu qu’il soit notre protagoniste partout et dans toutes ses situations. Je suis grandement intrigué par l’avenir de cette relation. Peut-être de la déception du côté du jeune ou alors un recadrage nécessaire par Testuo.

Et surtout, le tome se concentre sur Shin, autre prétendant à Reika. J’ai beaucoup aimé le jeu de mensonges et de dupes entre les membres de ce duo. L’idée d’une course poursuite à deux étages, avec autant de camps fonctionne vraiment bien. Reika est d’ailleurs bien mise en avant dans ce volume. Ainsi, nous pouvons découvrir son tempérament de combattante qu’importe le danger.

Le tome devient merveilleux à partir du moment où on arrête de les suivre puisque nous sommes dans la même expectative que Tetsuo pendant qu’il les recherche.

Enfin, nous avons l’apparition d’un nouveau groupe car il n’y avait certainement pas assez d’obstacle sur le chemin du bonheur. Voilà que la famille de la maman entre en jeu et me paraît directement infâme puisqu’ils ne veulent pas retirer l’héritage qui attire les convoitises du clan. Tout ça parce que la relation entre la mère et sa famille est encore plus compliquée depuis la terrible histoire autour du mariage de notre couple principal.

En somme, nous avons un tome qui continue de bien faire avancer toutes ces affaires autour de la famille de Tetsuo. Quelques obstacles sont éliminés de bien belles façons mais d’autres arrivent du passé. Comme quoi, un trésor comme Reika attire vraiment les convoitises. Je suis très intrigué par trois points : que va faire le collègue de Reika qui suit Tetsuo, Reika va t’elle plonger dans le crime aussi et que va faire la famille qui viens d’arriver. Une belle réussite de suspens, de tension et de personnages. J’aime beaucoup ce deuxième arc qui s’éparpille plus mais qui fonctionne tout aussi bien.

Note : 5 sur 5.

Merci beaucoup de m’avoir lu. N’hésitez pas à me partager votre avis sur ce titre et sur cet article. Nous pourrons retrouver le tome 9 le 20 août en librairie. Merci à tous, c’était Komorebi !