Bonjour à tous et bienvenue sur le blog de Komorebi pour un nouvel opus de cette émission. Vous savez, l’émission qui s’amuse à retourner les mangas dans tous les sens pour trouver quelques menus secrets de construction. Aujourd’hui, nous allons chercher un des merveilleux et terribles secrets des couvertures de la parodie de super héros la plus déjantée que je connaisse : One-punch man. Et oui, j’ai bien dis un des secrets puisque One et Murata accorde beaucoup d’importance au fait de cacher des blagues sur leur format papier. Et du coup pour ce deuxième article centré sur l’oeuvre, nous allons nous intéresser aux tomes 1 à 7 comme vous l’aurez peut-être reconnu en miniature. Je vous repartage dailleurs le premier opus sur cette œuvre. Bienvenue UNDERCOVER, c’est parti !


Secret évident #2

Comme je l’ai indiqué dans l’introduction, One et Murata aiment beaucoup cacher pleins d’œufs de Pâques dans tous les recoins possibles de leurs tomes et de leurs jaquettes. J’ai donc cherché tout autour du tome 1 et suit tombé sur ça au niveau du dos de la jaquette, ce qui n’est absolument pas une cachette d’ailleurs :

Tiens tiens, Genos est en train de poursuivre un monstre sanguinaire qui détruit facilement des immeubles. Quel genre de personne monstrueuse et surpuissante serait capable de faire autant de dégâts à un bâtiment pourtant si innocent ? Et juste à côté, nous pouvons trouver la blague qui était caché depuis sur le Rabat de la jaquette que voici :

Voilà donc qu’il s’agissait d’un petit gag puisque ce n’était autre que Saitama qui était derrière les dégâts occasionnés à la ville. En plus de l’humour de la scène, on peut également se questionner dès le premier tome sur le fait qu’avoir autant de puissance pourrait être un fardeau et que Saitama pourrait être un danger public rapidement. Intriguant tout ça, il ne reste donc plus qu’à voir sur combien de tomes ce genre de blague va s’étaler.


Balade sur le toit

Trois- quatre mois après, voilà que le tome 2 fait son arrivée dans nos contrées. Allez-y, essayer de deviner ce qui nous attend sur le Rabat. Vous avez une proposition ? Oui, alors voyons voir si vous avez eu raison :

Aucun indice sur ce qui nous attend ici avec le gamin au montant qui fait un graffiti très impressionnant. Dédicace à la maison d’édition française de One-punch man et petite blague sur les personnages au menton fendu. Il est donc bien impossible de deviner ce qui nous attend du côté de Saitama sur son rebord.

Pas nécessairement de véritable blague ici. Pourtant me voilà bien amusé de découvrir la désinvolture de Saitama en mission. Juste jeter de l’eau par-dessus un rebord pour sauver son disciple me surprend un peu. D’autant plus qu’il ne fait les choses qu’à moitié puisqu’il reste une bombe. Bref, c’est juste la situation qui m’amuse parce que je n’imaginais pas ça alors que ça semble évident maintenant de la porte de Saitama. Est-ce encore un dessin sur deux faces qui nous attend la prochaine fois ?


Petit tour au parc

Arrivé le 9 juin 2016, le tome 3 de One-punch man continue de faire avancer notre histoire. En effet, nous retrouvons un nouveau dessin sur deux faces sur le dos et le Rabat de la jaquette :

Nous pouvons déjà nous situer dans un parc au vu de la verdure si classique pour ce genre de lieu. Nous pouvons également reconnaître notre beau vieux Saitama qui prend l’air avec toute la désinvolture qui lui incombe. Mais d’où peut bien venir la blague cette fois ? Réponse ici même :

La blague vient donc du fait que Saitama n’était pas désinvolte il y a une poignée de secondes. Je me demande bien ce qu’a fait ce monsieur pour mériter une réponse si virulente de la part de notre chauve capé. Malheureusement, la série ne s’attarde pas trop dessus ahah.


Dans le grand bain

Quatrieme dessin en 3D :

Il ne faut pas avoir peur des profondeurs avec ce dos de jaquette puisque Genos se voit attirer vers le fond. D’où peut venir la blague dans une situation si tendue ? Sûrement de la même personne que d’habitude si vous l’avez reconnu grâce à ses jambes. La réponse maintenant :

Et voilà, il s’agit bien de Saitama qui est un petit rigolo. Ça m’amuse beaucoup le fait qu’il n’ai absolument aucune réaction alors que son disciple n’est pas forcément dans une bonne posture. Fera t’il quelque chose d’héroïque un jour, rien n’est moins sûr.


L’heure de la photo

Ah Saitama peut agir comme un héros ici puisqu’une jeune fille veut prendre une photo avec les trois meilleurs héros du moment. Allez Saitama, c’est l’occasion de briller et d’enregistrer ton visage dans les mémoires et sur la carte sd.

Il n’y aurait pas de blague si tout ce passait bien, bien évidemment. Je trouve d’ailleurs ça encore plus drôle de voir que c’est celui qui s’implique le plus pour la photo qui n’y apparaît même pas. Tu ne sera pas sauvegardé maintenant Saitama mais continue de croire en toi.


Danseuse étoile

Quel plaisir immense de pouvoir assister au cours de danse classique de Pri-prisonnier. Outre le fait que ça pique vraiment les yeux, il n’y a absolument rien à reprocher d’un point de vue technique.

Et finalement, la blague ne rend pas son travail plus beau mais encore plus impressionnant. J’estime que ce n’est pas évident de danser. Alors danser avec un boulet dans les pieds doit être un véritable calvaire. Remarque, je pourrais demander aux personnes qui ont déjà dansé avec moi pour le savoir.


Tu t’envoles

Lors de l’attaque des extraterrestres, Tatsumaki vole avec ses pouvoirs psychiques. D’ailleurs, elle fait également voler d’autres classes s et semble avoir la même désinvolture que notre chauve capé habituel.

Je ne suis pas sûr mais je crois que le mieux classé de la classe s n’est pas forcément le meilleur. Comme quoi, la popularité et la qualité ne sont pas forcément lié. Le pauvre, pourquoi Tatsumaki ne le fait pas voler aussi, pourquoi est-il obligé de se cacher sur ce véhicule volant. Nous ne le saurons jamais.

J’avais déjà vu des dessins qui faisaient le tour de la jaquette mais c’est la première fois que j’en vois subir la pliure comme un changement de plan, une sorte de 3D. Toutes les blagues n’étaient pas très drôles selon mes goûts mais je trouve toujours ça intéressant pour voir comment fonctionnent les auteurs. D’ailleurs, ces blagues étaient souvent liées au contenu des tomes concernés. Encore un bon point pour cette œuvre dont le potentiel a mis quelque temps à se dévoiler.


Merci beaucoup de m’avoir lu. N’hésitez pas à me partager votre avis sur ce type d’article, vos connaissances sur les couvertures de l’univers de One-punch man, ou d’autres secrets dont vous avez connaissance. Dites moi également si vous connaissiez celui-ci et comment vous l’avez découvert. On se retrouve dans deux jours pour découvrir une nouvelle série présente Dans Ma Mangathèque, sur le thème des boules et des dragons. En attendant, vous voilà en possession d’un secret pas forcément caché ni gardé et dont l’utilité reste encore à prouver, merci UNDERCOVER. A bientôt ! Merci à tous, c’était Komorebi !