Bonjour et bienvenue sur cet article qui va faire un tour d’horizon de toute la première partie de My Home Hero qui arrive pile à temps pour la sortie du tome 7 qui va sûrement venir changer beaucoup de choses. Il va donc être temps de voir ce que vaut cette œuvre que j’ai entièrement découvert en Janvier et qui fait bien parler d’elle. C’est parti !

J’en profite pour vous partager les avis sur quelques tomes de la série par Tortellini, Bookscritics, Bon plan de Jonô et Nimsay, ShadowTheWorldOfGeekAndBooks et Asia 4 Ever 2.


Tome 1 : Tetsuo est un modeste père de famille qui se passionne pour les romans policiers. Il découvre un jour des traces de coups sur le visage de sa fille qui vient à peine de quitter le foyer familial pour vivre seule. Tetsuo retrouve rapidement le coupable et le suit. Sans savoir que cela le mènera à commettre un crime qui changera pour toujours la destinée de sa famille. Mais pour le bien de sa fille, ce papa fait le choix de la lutte…

Tome 2 : Tetsuo Tosu, humble employé d’une entreprise mais surtout grand amateur de romans policiers, assassine Nobuto Matori, petit ami de sa fille unique et adorée afin de la protéger. Ce crime signe pour lui et pour sa femme, qui a découvert et accepté l’acte de son mari, le début d’une bataille sans fin contre l’organisation criminelle dont faisait partie Nobuto dans l’espoir de préserver leur foyer.

Tome 3 : La situation de Tetsuo est toujours aussi désespérée. Il va rencontrer Kyoichi et le père du défunt, Tomoe.

Tome 4 : Depuis le départ, j’essaie de tout faire pour la protéger. Et ce quand bien même il nous arriverait malheur à ma femme et moi !!

Tome 5 : Je n’ai besoin que de cinq secondes. Même trois me suffisent. S’il se retourne entre-temps… Je suis foutu.

Tome 6 : Nous sommes tous pareils. Nous avons peur parce que nous sommes faibles… et devenons forts grâce à cette faiblesse.

Synopsis

Mon avis : Wow, quel pied monumental ! Une œuvre intelligente, pleine de tension et c’est quelque chose qu’il manquait à ma collection. En effet, la dernière œuvre plutôt thriller que j’ai lu était Death Note et n’est pas non plus ancrée profondément dans mon petit cœur. Voilà donc que ces six tomes de My Home Hero sont venus s’immiscer dans cette place libre.

Déjà, il faut prendre en compte le fait que Testuo est un personnage que je trouve particulièrement passionnant à suivre par sa volonté quasiment inébranlable à faire tout son possible pour protéger sa famille quitte à devenir un sacré criminel.

Le personnage est d’ailleurs pour ce faire, absurdement intelligent, ce qui lui permet de cacher de nombreux éléments de manière bien tellement malicieuse.

Et pourtant, ce personnage n’est qu’une infime partie de la qualité monstrueuse de ce titre. En effet, la femme de Testuo possède le même sens de la famille que notre protagoniste. Ainsi, ils peuvent généralement compter l’un sur l’autre pour être encore plus capable d’aller loin dans la protection tour en ayant un pilier auquel se raccrocher.

Ensuite, nous avons des personnages plus « méchants » au travers des quelques mafieux que l’on suit. J’adore tout particulièrement le personnage de Kyôichi qui est tellement innocent et tellement humain pour cet univers. Je trouve ça d’ailleurs particulièrement intéressant son rapprochement avec Tetsuo pour retrouver le traître. Et même s’il est foncièrement gentil, sa quasi certitude d’avoir trouvé le coupable l’entraîne inévitablement vers un destin que l’on devine facilement à notre grand désarroi. Voir la mise en place du plan final à son égard est donc particulièrement intéressant pour tout ce qu’il a pu se passer avant.

Enfin, Testuo n’est pas forcément tiré d’affaires puisque sa victime avait lui aussi une famille. Et c’est là qu’arrive une construction qui me fait fondre à chaque fois : le parallèle. Voir ainsi deux pères de famille, innocents en soi, se débattre aussi vainement pour leurs familles alors que le destin s’abattra forcément sur l’un deux alors qu’ils auraient dû bien s’entendre.

Par contre, le seul point négatif que je tiens à noter, qui est d’ailleurs plutôt cocasse, est le personnage de la fille de Tetsuo. Heureusement, elle semble bien au centre de la deuxième partie qui arrive ce qui peut-être particulièrement intéressant.

En somme, il s’agit d’une œuvre dont tous les personnages (à peu de choses prêt) sont parfaitement bien écrits de leur apparition à leurs derniers mouvements. Ainsi, au travers d’une tension palpable, d’un rapprochement continu et extreme avec le danger, d’une ribambelle d’émotions qui m’ont bien chamboulé, un portrait vraiment humain des gangs et de la mafia a été dépeint. Et voilà donc prêt à partir pour la deuxième partie qui semble bien partie : arrivée de la police, une confrontation sur la fille et une taupe parmis ses nombreux prétendants. Je suis profondément touché et je bous d’impatience.

Note : 5 sur 5.

Merci beaucoup de m’avoir lu. N’hésitez pas à me partager votre avis sur ce titre et sur cet article. On se retrouve dans deux jours pour parler du tome épilogue de Walking Dead qui va donc sûrement mettre un terme à la partie comics du blog. À la prochaine !