Bonjour à tous et bienvenue sur cet article tout a fait normal mais centré sur une lecture spéciale. Déjà parce qu’elle concerne le premier tome de la nouvelle édition de Shaman King que je découvre. Ensuite, car cette chronique sort en même temps que celles de Omoshiroi Project, de Chroniques Comics et de MaD Sephiyo pour pouvoir vous partager un beau panel d’avis sur cette œuvre avant de vous lancer. Merci beaucoup à ces personnes qui ont accepté ce petit jeu de partage 😉.


Shaman King Star Edition tome 1
Hiroyuki Takei
17/01/2020
Kana

Yoh Asakura, jeune garçon à l’allure nonchalante, se révèle être un shaman qui communique avec les morts.

Il est à la recherche d’un fantôme pour devenir un jour Shaman King, seul être qui puisse fusionner avec le « Great Spirit » et ainsi obtenir une puissance sans limite…

Mais pour cela, il devra participer au Shaman Fight, tournoi ayant lieu tous les 500 ans et qui détermine le Shaman King.

Pour y parvenir, il devra affronter d’autres shamans et leurs esprits dont les motivations ne sont pas toujours très nobles…

Synopsis

Mon avis : J’adore tellement traiter des premiers tomes des séries par le fait des questions que l’on peut se poser sur les futurs thématiques de l’oeuvre et sur notre envie ou non de continuer cette découverte.

Et il faut donc croire que même en 2020, decouvrir cette série qui a mine de rien sa petite ancienneté est tout à fait accessible et plaisant.

Évidemment, beaucoup d’éléments présentés dans cette introduction me sont donc fortement familier. Et pourtant, par son univers et la façon dont ce tome traite les idées qu’il met en place, me voilà quand même convaincu de vouloir tracer un bout de chemin aux côtés de ce Yoh Asakura.

En effet, nous voilà avec un univers qui utilise des personnages vraiment jeunes (ce qui peut clairement me laisser sur le bord de la route) mais qui au niveau de leur caractère et de leur but, ne font que très peu gamins, suffisamment peu pour que ça ne génére pas un obstacle à me lecture.

Ainsi, nous pouvons assister à l’utilisation des différents personnages des âmes tourmentées de certaines personnes traînant ici et là. Et c’est là que l’oeuvre tire ici son épingle du jeu à mes yeux. Le fait de découvrir ce qui retient telle âme sur terre et voir comment l’apaiser pour ainsi devenir son ami est particulièrement passionnant. Les regrets ont toujours été un thème important pour moi d’ailleurs.

Et pourtant, les relations fantômes-fantomes et fantômes-shaman ne sont pas les seules à fonctionner puisque les relations humaines sont bien mises en place dans ce premier tome. Que ce soit par un simili de rival qui a une vision bien opposé de ce que doit représenter un chaman, par un ami qui n’est là qu’en tant que spectateur et qui apporte donc sa petite dose d’humanité.

Et même la construction du récit permet une lecture de ce pavé plutôt agréable. Les explications sur les shaman, leurs rôles et leurs pouvoirs sont suffisamment repartis pour que ce ne soit pas insupportable mais suffisant pour créer correctement l’univers.

En somme, il s’agit d’un tome 1 qui peut pêcher par son manque d’originalité (qui est logique car il s’agit d’une œuvre précurseur) mais qui présente de bien belle manière les personnages, l’univers et quelques thématiques possibles, ainsi que la façon dont tous ces éléments peuvent interagir. Ah, comme j’ai aimé le développement de ces premiers fantômes.

⭐⭐⭐⭐


Merci beaucoup de m’avoir lu. N’hésitez pas à jeter un œil aux chroniques liées à celle ci et à laissez un petit commentaire à leurs auteurs. N’hésitez pas à me partager votre avis sur ce tome, cette série et sur cet article. On se retrouve dans deux jours pour parler politique au travers du dernier arc d’Hunter x Hunter avant quelques temps.