Bonjour à tous et bienvenue sur cette triple chronique centrée sur les sorties de Ki-oon qui m’intéressaient pour le mois de Janvier. Au programme du jour : des superheros non officiels et officiels, puis des animaux. Il est donc tant de voir ce que nous réservent ces aventures. C’est parti !

J’en profite pour vous partager l’avis de l’Apprenti Otaku sur le tome de My Hero Academia et ceux du tempo des livres, des lectures d’aurelalala, des voyages de Ly et de l’apprenti Otaku sur le tome de Beastars


Il faut défendre la tour !

Vigilante – My Hero Academia Illegals – tome 7
Hideyuki Furuhashi/ Betten Court
02/01/2020
Ki-oon

Tome précédent

La police pense avoir identifié l’objectif de la Villain Factory… Il s’agirait de kidnapper les gens avec un alter prometteur pour les transformer en mutants surpuissants ! Manque de chance, le trigger utilisé par l’organisation criminelle semble originaire de Chine, bien au-delà de la juridiction des super-héros japonais…

Pourtant, quelqu’un est déjà sur le coup : Knuckle Duster, peu concerné par le respect des lois. La ressemblance troublante entre les méthodes du nouveau dealer et celles du héros disparu O’Clock ne fait que renforcer l’intérêt du justicier pour cette affaire… car s’il est une personne capable de retrouver l’usurpateur, c’est bien O’Clock lui-même !

Synopsis

Mon avis : Un nouveau tome du spin off de My hero academia qui sort le même jour que la série principale. Et pour une fois, c’est celui que j’ai préféré.

En effet, nous avons eu le droit à une vraie enquête des héros pros présents dans l’histoire qui permet d’enfin nous rapprocher de l’antagoniste et de son groupe. Et franchement, ça fait du bien d’avoir enfin le droit à un développement et de vrais actions en gros plan de celui-ci.

Ensuite, le tome est bien centré sur le personnage de Captain Celibrity qui lui apporte clairement un gros plus pour être attachants et existants. Le personnage brille par son flashback qui permet de mieux comprendre son fonctionnement et ce qui pourrait le motiver, ainsi que par ses actions qui montrent à merveille les responsabilités qu’il est prêt à prendre au nom de ces fameuses motivations. Ainsi, sa dernière apparition avant la fin du volume est particulièrement touchante.

De son côté, Koichi n’est pas à reste car il arrive à rester l’épaule fébrile sur laquelle quiconque peut compter. Le voilà donc toujours au cœur du danger en tant que moteur.

En somme, un tome qui raconte beaucoup sur ses personnages au travers du nouveau gros obstacle tout en arrivant à être particulièrement touchant. Voilà pourquoi j’aime l’agrandissement d’univers que représente ce spin off pour la série My Hero Academia, c’est bien pour ces nuances sympathiques qu’il offre à celles déjà présentes.

Note : 4 sur 5.

L’héritage

My Hero Academia tome 22
Kohei Horikoshi
Ki-oon
02/01/2020

Tome précédent

Alors qu’Izuku vient d’avoir une étrange vision du passé, un entraînement pas comme les autres commence ! Les élèves de seconde A vont en effet devoir affronter leurs camarades de seconde B lors d’une série de matchs. Objectif : mesurer les progrès de chacun et décider du transfert de Hitoshi Shinso en filière super-héroïque…

Après une première victoire des seconde A, c’est au tour de Momo et d’Itsuka de confronter leurs stratégies sur le terrain ! Qui, des deux tacticiennes, saura tirer son épingle du jeu ?

Synopsis

Mon avis : Comme je l’ai déjà mentionné dans la review du tome de Vigilante – My Hero Academia Illegals –, j’ai clairement préféré le tome du spin off par rapport à celui de la série principale (quelle continuité !).

Nous allons donc voir à quel point j’ai moins aimé ce tome et les raisons qui me poussent à avoir cet avis.

Comme on pouvait s’y attendre avec la fin du tome 21 et avec la couverture du volume 22, celui-ci ne se concentre que sur l’entraînement commun entre les classes A et B, ce qui est déjà pour moi une aberration de narration. Effectivement, enchaîner avec un arc d’entrainement sans conséquences dignes de la premier dizaine de tomes après trois arcs que j’ai trouvé fantastiques, au traitement bien plus mature et aux conséquences bien réelles me rebute rien que dans l’idée.

Évidemment, je pourrais passer outre si la réalisation de ces actions et leurs utilités sont réellement réussies et présentés. Sauf que ces affrontements, je les ai trouvé relativement illisible puisque coincés dans un décor étouffant et dans des attaques prenant trop de places.

Néanmoins, je peux quand même tirer mon chapeau à Horikoshi pour la présence plutôt irréprochable de la stratégie au sein de ces affrontements. Et surtout, il en profite pour revenir sur le développement de certains personnages laissés en plan depuis plus ou moins longtemps. Cependant, j’ai eu l’impression que pour montrer que l’évolution des personnages était impressionnante, il les a fait régresser avant. Ce qui n’est peut-être pas le cas évidemment, mais c’est ce que j’ai compris de la construction.

De plus, j’ai vraiment l’impression qu’à la relecture de l’oeuvre, ce tome restera celui que je retoude le plus pour la lourdeur avec laquelle il essaye d’exprimer ses quelques idées.

En somme, un tome qui représente un petit coup de mou dans la série, le premier que je ressens d’ailleurs. J’espère que ça permettra à l’avenir de rebondir efficacement pour repartir rapidement dans les arcs plus matures et avec plus de conséquences.

Note : 2 sur 5.

Tome précédent

Legoshi se sent épié, depuis un moment… et ce n’est pas qu’une impression. Le voilà confronté à un gigantesque serpent à sonnette qui se présente comme le vigile de Cherryton ! Le reptile s’avère être un grand admirateur du lycéen, avec une mission à lui confier : retrouver le meurtrier de Tem.

Peu de temps après, le loup gris est attaqué dans l’enceinte de l’école… Il arrive à se dégager, mais l’identité de son agresseur reste un mystère ! Une seule chose est sûre, l’inconnu est d’une puissance largement supérieure à la sienne. Pour vaincre, Legoshi va devoir devenir plus fort… et un certain panda de sa connaissance pourrait bien lui donner cette opportunité !

Synopsis

Mon avis : Ah, le premier tome de 2020 de la série que j’avais classé deuxième sur l’année 2019 ? Est-ce qu’avec cette terrible pression, la série continuera de nous servir son parfait et passionnant portrait de l’humanité ?

Je vais me permettre de répondre à cette question par une autre : « Comment une œuvre peut-être aussi passionnante à suivre à chaque nouveau volume ? ». Je suis vraiment impressionné !

Nous avons donc enfin droit à un nouveau et premier développement pour le personnage de Gohin puisque Legoshi souhaite continuer son évolution à ses côtés. Évolution mentale qui est d’ailleurs absolument parfaite vu toutes les questions morales qui lui passent par la tête et la graine d’espoir qu’il représente. Le voilà donc qui prend confiance en lui et est prêt que ce soit à empêcher le tueur d’agir ou que ce soit par rapport à sa relation avec Haru.

En parallèle de cette histoire qui montre tout le cœur dont fait preuve Legoshi même s’il n’a que rarement le succès qu’il mériterait, nous avons le droit à un nouveau léger questionnement pour le personnage de Louis.

Effectivement, le voilà qui continue à s’enfoncer dans ce terrible univers du marché noir qui s’offre encore à nous avec un petit personnage qui essaye de lui offrir une petite porte de lumière, tout comme son père. Passionnant de voir ce cerf se donner autant les moyens d’atteindre ses objectifs même si ça lui coûte énormément.

En somme, nous avons encore eu le droit à un tome présentant des développements passionnants pour ses deux personnages principaux qui continuent toujours d’évoluer grandement avec un parallèle flagrant. Et même les histoires annexes, comme le dernier chapitre, apportent tellement de profondeurs à cette représentation de l’âme humaine, de ce qui nous éloigne, de ce qui nous rapproche. Je n’ai vraiment rien à redire puisque je n’arrive pas à m’imaginer vers quoi l’intrigue peut se diriger.

Note : 5 sur 5.

Merci beaucoup de m’avoir lu. N’hésitez pas à me partager votre avis sur ces titres et sur cet article. On se retrouve dans deux jours pour commencer les 3 articles mensuels avec une nouvelle idée qui j’espère vous plaira. J’en profite pour vous partager le titre : Undercover. Et on pourra retrouver le prochain tome de Beastars le 05 mars, et les autres à une date que je n’ai pas trouvé à l’écriture de ces lignes.