Bonjour à tous et bienvenue pour cette chronique pile dans l’actualité (c’est juste la distance dans l’espace qui aura altéré le temps). Aujourd’hui, on parle sabres lasers, galaxies et fin de franchise. Vous l’aurez compris, on est parti pour ma review de Star Wars 9. C’est parti !

J’en profite pour partager les travaux de LavisdeJo, de univers Bd et Mediashow sur ce même film.


Star wars 9
18/12/2019
J.J.Abrams
2h22

Environ un an après la mort de Luke Skywalker, la Résistance tente de survivre face au Premier Ordre, désormais mené par un nouveau Suprême Leader, Kylo Ren. Une rumeur agite cependant toute la galaxie : l’Empereur Palpatine serait de retour. Tandis que Rey s’entraîne sous la houlette de la Générale Leia Organa, Kylo Ren cherche à défier Palpatine, qu’il considère comme une menace à son pouvoir.

Synopsis

Mon avis : Déjà, avant de revenir sur ce film, il va falloir faire un petit crochet par le reste de la saga. Je serai incapable de juger la trilogie originale et la prélogie vu le temps astronomique qu’il y a eu depuis mon dernier visionnage mais en tout cas, il n’y a ni adoration ni haine pour aucun de ces films. Ensuite est venu le 7 qui est vraiment plat à mes yeux, vu le peu de choses qu’il tente. J’ai adoré le 8 qui offre une nouvelle vision qui m’a beaucoup plus. Mais même en ayant relativement apprécié le 9, je n’aime en aucun cas cette trilogie vu le mal qu’elle a à se tenir d’un bout à l’autre. De ce fait, j’aurais préféré avoir un 8 que j’aurais sûrement moins aimé mais qui aurait permis d’étaler le développement correctement sur 3 films. Quel gâchis de la part de Disney quand même.

Bref, comme je l’ai dis j’ai relativement apprécié le 9. Mais je pense que cela vient principalement du fait qu’il conclut bien des choses alors qu’il ne vaut pas grand chose en tant que film seul.

Les réflexions autour de qui est réellement Rey sont intéressantes que ce soit pour expliquer la puissance enfouie du personnage ou pour avoir de réelles questions morales. Cependant, elles restent relativement mal gérées avec la scène de Rey obscure qui n’a aucun intérêt utilisée comme telle et avec le choix de son nom final qui casse à mes yeux le chemin parcouru.

Ensuite, tournons nous vers Finn qui aurait pu apporter une profondeur bienvenue aux Stormtroopers avec le fait de pouvoir sortir du carcan de l’empire. Mais non, il a fallu que ce soit justifié uniquement par un « j’ai senti la force ». Bon, il arrive certes à raviver la flamme de la lutte dans certain regard mais je reste toujours très peu convaincu par le personnage.

Bon, après la perdue et le senteur, qui nous reste t’il ? Poe, qui a un semblant de passé et… Non c’est tout. Super traitement ça ! Chewbaca qui grogne de temps en temps. C3-PO qui a eu droit à une scène qui m’a touché et ça c’est fort vu à quel point je n’attendais rien de ce personnage. Voilà donc une belle bande de personnages côté héros.

Heureusement, j’ai pu compter sur Ben Solo pour me monter le niveau de tout ça vu qu’il est clairement pour moi le MVP de cette trilogie. Son traitement aura eu le droit à une belle boucle et à une superbe conclusion.

En somme, on a eu droit à un film qui cabotine car il a du mettre en place des développements de personnages et des enjeux qui auraient dû être placés par le 8, et conclure toute la saga. C’était évidemment une pression bien trop grosse pour un film avec des fondations aussi bancales. Je ne pourrais pas dire que le film est réussi mais malgré tous ces problèmes, je trouve qu’il ne s’en sort pas trop mal. C’est dommage de se contenter de si peu mais c’est comme ça avec Disney, enfin Disney Skywalker.

Note : 3 sur 5.

Merci beaucoup de m’avoir lu. N’hésitez pas à me partager votre avis sur ce film ou sur cet article. On se retrouve dans deux jours pour parler du tome 6 de Demon Slayer. À la prochaine !