Bonjour et bienvenue pour cette nouvelle chronique sur des tomes de Kingdom. Il va être l’heure d’enfin conclure cet arc de la coalition qui était clairement jusqu’à là au même niveau que toute autre guerre. Nous allons donc voir si c’est par sa conclusion que l’arc arrivera à se démarquer à mes yeux. Et nous verrons aussi ce que vaut la prochaine transition en temps de paix qui sont si chères à mes yeux. C’est parti !

Tomes 27 à 30


Kingdom tomes 31 à 34
Yasuhisa Hara
Meian
18/12/2019

Exténués par les combats, Shin et ses hommes arrivent à la petite ville de Sai, où ils sont accueillis par Ei Sei… Le roi de Qin ! Face aux soldats aguerris de l’armée conduite par Riboku, les forces de Qin, composées essentiellement des habitants de Sai et donc de civils, ont-elles une chance de vaincre ?

Synopsis

La bataille fait rage. Depuis plusieurs jours et plusieurs nuits déjà, les défenseurs de la petite cité servant d’ultime bastion avant la capitale, se surpassent. L’État de Qin paraît être dans une situation sans espoir. Shin et Sei continuent tant bien que mal de tenir mais pourront-ils encore résister longtemps… ?!

Synopsis

Grâce à l’arrivée du peuple des montagnes, la ville de Sai, sur le point de tomber à l’ennemi, échappe finalement d’un cheveu à son funeste sort. Shin se bat en duel avec le terrible Houken et, physiquement éreinté, décide de donner toutes ses forces dans une ultime attaque. La longue et éprouvante guerre contre l’armée de la Coalition arrive finalement à son terme !!

Synopsis

Le combat qui se déroulait au fin fond des montagnes de Zhao, entre Kyoukai et son ennemie jurée Yûren, touche à sa fin !! Comment ce duel va-t-il se terminer ?! Au même moment, dans l’État de Qin, on rapporte que le grand général Mougou, grand-père de Mouten, se trouve désormais sur son lit de mort… !!

Synopsis

Mon avis : Ah, jamais je n’aurais autant apprécié l’arc de la coalition qu’avec ses tomes finaux. En effet, ceux-ci peuvent se concentrer que sur quelques actions uniquement et non s’étaler sur de nombreux fronts et je trouve ça bien plus agréable à lire.

De plus, toute la partie à Sai est fantastique par la tension constante qu’elle met en place, par le développement de Sei et l’utilisation toujours plus passionnante des civils.

Et oui, tout cela est ce que je recherche dans Kingdom. Je remercie donc la ville de Sai d’être le dernier bastion avant l’état major de Qin alors qu’elle ne contient que des civils. Et pourtant, les voir se démener autant pour survivre grâce à de nombreuses raisons qui les remotivent à chaque fois apporte une tension palpables toujours présente. Et surtout, nous avons Sei qui est juste exceptionnel. Le pouvoir des mots restera mon préféré, le voir galvaniser tout le monde par ses discours et sa présence malgré sa réticence à envoyer des innocents vers une mort certaine est juste passionnant.

Cette partie aura bien permis à Shin d’évoluer comme le montre subtilement le test final que représente Houken.

Nous avons également une défaite au final, une défaite qui sert parfaitement l’évolution à laquelle on a eu le droit pendant toute cette bataille et qui par un habile jeu de politique maîtrisé par Sei se voit même effacé. Quelle nouvelle entrée en scène du personnage en grande pompe, il est vraiment parfait de bout en bout.

Suite à ce long arc de bataille qui vient de se terminer en apothéose, il y a évidemment la séquence de remise des récompenses qui est toujours un beau regard en arrière sur les actes de bravoure qui viennent de s’écouler et qui donne un vrai résultat sur les évolutions qu’on aura pu remarquer.

Évidemment, après un aussi gros morceau, il fallait compenser avec un arc qui visait moins grand. C’est ainsi qu’on a enfin eu droit à la vengeance de Kyoukai sur son pire ennemi. Nous avons donc eu le droit à un affrontement haletant, à couper le souffle 🤡mais qui raconte tellement sur la vie et les coutumes de cette tribu. Ce duel raconte également beaucoup sur la colère et sa relative efficacité. Cette tribu semble capable d’évoluer en mieux grâce à Kyoukai qui comprend à quel point elle a besoin du rayon de soleil que représente l’unité Hi Shin à ses yeux. Ainsi, c’est une nouvelle Kyoukai qui rejoint l’équipe, débarrassée de ses fantômes et plus à même de s’ouvrir aux autres.

Et voilà que commence le bordel à l’intérieur de Qin avec Ryo Fui qui bouge enfin un peu, avec Sei Kyou et sa princesse qui tombe dans un de ses pièges et avec Sei et Shin qui vont devoir l’aider.

En somme, nous avons eu quatre tomes monstrueux. Je comprends enfin pourquoi l’arc de la Coalition est le préféré des lecteurs même si ce n’est sans doute pas pour les mêmes raisons. Ensuite, j’ai fortement apprécié le côté humain et vengeance sur la partie de Kyoukai et la partie complots sur la fin. Cet envoi représente parfaitement les facettes si différentes et créant un mélange détonnant de Kingdom.

Note : 4.5 sur 5.

Merci beaucoup de m’avoir lu. N’hésitez pas à me partager votre avis sur ce titre et sur cet article. On se retrouve dans deux jours pour parler des réseaux sociaux et le 17 février pour la sortie des prochains tomes de Kingdom. À la prochaine !