Bonjour à tous et bienvenue sur cette review de ce nouveau tome de Demon Slayer. Ce cinquième tome venant presque conclure le match contre la famille araignée et presque introduire les piliers sera t’il le clou ultime pour achever la construction de mon amour pour ce titre.

Je vous partage également l’avis disponible sur Le blog de l’apprenti Otaku.


Demon Slayer tome 5
27/11/2019
Koyoharu Gotouge
Panini Manga

Tome précédent

Envoyés en mission sur le mont Natagumo, Tanjiro et ses compagnons se trouvent aux prises avec une terrible famille de démons araignées. Zenitsu se fait mordre par l’une de ces créatures dont le venin menace de le métamorphoser en arachnide. De leur côté, Tanjiro et Inosuke sont confrontés à un adversaire au corps et à la puissance démesurés. Comment nos héros parviendront-ils à se tirer d’affaire ?

Synopsis

Mon avis : Ah, j’adore le vent frais qu’est cette œuvre pour moi car bien que faisant preuve d’un classicisme à toutes épreuves, j’ai l’impression qu’il s’agit d’un classicisme d’un autre temps. Un temps que je n’ai pas connu. D’où le vent frais.

Nous voilà donc avec un cinquième volume toujours aussi volumineux et qui n’est pourtant consacrée qu’à un seul groupement. Si, l’affrontement contre les premiers véritables adversaires est dure aussi longtemps, je ne donne pas cher de la longueur des prochains. Certes, nos protagonistes ne sont pas encore réellement entraînés mais quand même, cela promet.

Bref, il serait peut-être temps d’arrêter de tergiverser et de s’attaquer à ce que nous propose ce volume. Les points intéressants qui pointaient plus ou moins timidement le bout de leur frimousse se dévoile entièrement ici.

Je souhaite donc mettre en avant la beauté brute des affrontements qui sont toujours autant à couper le souffle 🤡 notamment par les techniques de souffles de Tanjiro et des pilliers faisant leur apparition.

Ensuite, je note également la belle synergie familiale entre Tanjiro, Nezuko et une autre personne qui semble cacher quelques secrets qui permet aux deux premiers de tenir un temps vraiment conséquent face à leur adversaire.

Antagonistes qui sont toujours là perle rare de cette œuvre. En particulier, cette famille d’araignées qui résonne donc particulièrement face à nos héros et qui permet ainsi de se questionner sur la bien-pensance des deux camps. Ceux-ci restent particulièrement touchant avant même de nous offrir leur tragique flashback qui leur offre une nouvelle dimension et les rend absolument mémorables.

Voilà, en gros ce que j’ai pensé de ce tome de validation des grosses qualités de la série. En plus, avec l’arrivée des pilliers, Tanjiro aura fort à faire pour leur expliquer que les démons restent des humains, qu’il faut les traiter en tant que tel. C’est à dire qu’en plus de souffler un vent frais dans le monde du manga et dans mon cœur, Tanjiro devra le faire dans les vieilles institutions de son monde pour la rendre plus forte. Je veux les prochains tomes du coup, bah forcément.


⭐⭐⭐⭐⭐

Merci beaucoup de m’avoir lu. N’hésitez pas à me partager votre avis sur ce titre. Vous pourrez retrouver le tome 6 le 02 janvier.