Duel des plus puissants – Seven deadly sins tome 35

Bonjour à tous et bienvenue sur cette chronique où on va discuter du dernier tome en date de seven deadly sins. Que vaut donc ce tome qui n’est enfin plus centré ni sur Estarossa, ni sur le purgatoire. C’est parti !

Seven deadly sins tome 35
02/10/2019
Nakaba Suzuki
Pika Edition

Tome 34 :

Les six héros sont sur le point de mener leur combat le plus périlleux !

Objectif : empêcher leur chef Meliodas de devenir le roi des démons et libérer la princesse Elizabeth de la malédiction qui la condamne à une mort certaine. Pour rendre possible l’impossible, les braves font directement irruption sur le territoire ennemi : Ludeciel l’éclair, chef des quatre archanges ; l’inégalable Escanor, Lion de l’Orgueil ; et Merlin, la plus grande magicienne du monde. Vont-ils pouvoir régler leur compte aux deux instructeurs royaux, Chandler le téteur et Cusack le somnolent ? La bataille de Camelot s’annonce décisive.

Alors que la Guerre sainte bat son plein, quel camp prendra l’avantage ?

Synopsis

Mon avis : Lors d’une guerre sainte, si l’on veut se concentrer sur une action unique pour tout un tome, il est absolument essentiel que ce qu’elle raconte sorte du lot. Malheureusement ce n’est pas spécialement le cas. Cependant, je trouve que, même s’il est sacrément long, ce combat n’en reste pas moins rythmé et plutôt réussi.

En effet, ce tome se concentre bien à 95% sur un affrontement entre les six plus puissants actuellement présents. Un affrontement qui nous présente quelques retournements de puissances intéressants qui permettent de garder un petit rythme continu.

Chacun leur tour, les six monstres font preuve de tous leurs pouvoirs pour remettre l’équilibre des forces du côté de leurs camps. Ainsi, nous voilà avec une belle présentation des pouvoirs de Zeldris contrecarrés par le pouvoir infini de Merlin et par une équipe qui prend un temps fou à se monter mais qui marche tellement bien entre Escanor et Ludeciel.

Cependant, lorsque la révélation concernant Estarossa arrive à leurs esprit, les cartes sont à nouveau distribuées, ce qui entraîne la dernière forme de Chandler et Cusack qui semble terroriser Merlin. Ah oui, et à côté de ce combat dantesque et rebondissant mais pas forcément intéressant, il y a Dreyfus et Gilthunder qui sont là et qui… ah non c’est tout, ils sont là.

Sur le dernier chapitre, nous avons le retour de Ban sur le champ de bataille (avant celui de Meliodas), ainsi que la conclusion de son personnage. Je trouve ça vraiment intéressant d’ailleurs qu’à l’époque il ai hésité à tuer Meliodas pour sauver Elaine alors que c’est en allant sauver son meilleur ami qu’il a compris comment sauver sa dulcinée. Certes, cela peut paraître un peu simple mais je trouve ça vraiment beau et finalement vraiment logique.

En Somme, il ne s’agit pas là d’un des meilleurs tomes de Seven Deadly sins mais certaines grosses qualités continuent de nous pousser tout doucement vers la fin.


Merci de m’avoir lu. N’hésitez pas à me partager votre avis sur ce titre. On se retrouve le 27 novembre pour la sortie du tome 36.

Un commentaire sur “Duel des plus puissants – Seven deadly sins tome 35

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s